Bienvenue sur le blogue d'Atypic

Voir la liste des billets >

Portrait de Benjamin Vachon

« Crowdfunding » : quand cause sociale rime avec Web et médias sociaux

Ce billet mijotait dans ma tête depuis un bon moment puisque le financement participatif représente, à mon avis, l’avenir de la campagne de financement telle qu’on la connait. Chez la majorité des gens, le terme crowdfunding est directement associé à Kickstarter. En effet, ce site américain, lancé en 2009, a permis de financer plus de 43 000 projets. Cela représente 665 millions de dollars répartis sur environ 4,3 millions de donateurs, ce qui a fait de Kickstarter un joueur majeur de l’industrie.

Qu’est-ce que le financement participatif (crowdfunding)?

Par définition, le financement participatif (que nos voisins du Sud appellent crowdfunding) est un processus permettant à un individu ou à une organisation de solliciter de petits montants d’argent auprès d’un grand nombre de personnes, par le biais d’Internet et/ou des médias sociaux. Le but est de permettre la réalisation d’un projet en particulier.

Le financement participatif en action

Cette pratique est en plein essor. En effet, selon le Fonds des médias du Canada, qui a réalisé un portail sur le financement participatif dans un contexte canadien, plus de 2,7 milliards de dollars américains ont été amassés en 2012, soit une augmentation de 81 % par rapport à 2011. Aussi, les experts prévoient que le montant total amassé dans le monde grâce au financement participatif atteindra 5,3 milliards de dollars en 2013.

Selon Gabrielle Madé, consultante média en crowdfunding, les causes sociales sont la plus importante clientèle en financement participatif. Elles ont recueilli près de 30 % des fonds totaux amassés dans le monde en 2012. D’après elle, une légère diminution de cette proportion serait à prévoir dans les années à venir, due, entre autres, à la montée du financement participatif par investissement (equity crowdfunding). On peut toutefois parier que les causes sociales conserveront le premier rang.

Même son de cloche du côté des organismes qui utilisent déjà le financement participatif dans leurs campagnes. À ce propos, Alexandra Veilleux, conseillère, Sites Internet et communications chez Leucan, nous disait qu’environ 40 % des revenus du Défi têtes rasées 2012 ont été amassés en ligne (un peu plus de 2 millions sur un total d’environ 5 millions de dollars) et l’organisme s’attend à dépasser ce chiffre en 2013. Elle ajoute : « Les gens donnent de plus en plus en ligne. L’instantanéité, la rapidité du processus ou encore le fait de ne plus avoir à sortir un chèque ou de l’argent sont des avantages vraiment intéressants. De plus, pour les participants, c’est vraiment pratique car ils peuvent contacter tous ceux qu’ils connaissent à travers la planète. »

Le financement participatif : comment l’utiliser?

La première étape pour démarrer un projet de financement participatif est, bien évidemment, de trouver la plateforme qui réponde le mieux à nos besoins.  Bien qu’à première vue, cette étape peut sembler simple, détrompez-vous! En avril 2013, on comptait plus de 580 plateformes de crowdfunding. Il y a donc énormément de choix. Comment s’y retrouver?

Pour vous faciliter la tâche, voici quelques sites à vocation sociale qui sont efficaces et relativement simples d’utilisation :

  • Haricot.ca : Première plateforme au Québec, ce site a une section réservée aux organismes de charité
  • Fundo.ca : la plus importante plateforme de crowdfunding canadienne. Elle est bilingue. Cependant, un compte Stripe est obligatoire pour gérer les paiements
  • Crowdrise.com : une plateforme spécialisée dans la collecte de fonds pour les causes sociales
  • Razoo.com : une plateforme à caractère social reconnue, qui offre des tarifs intéressants pour les OBNL

Enfin, si vous créez un projet d’envergure, n’hésitez pas à développer votre propre solution. Il existe plusieurs solutions open source, telles Goteo ou Selfstarter pour mettre sur pieds votre propre plateforme. En plus du Défi têtes rasées cité plus haut, il existe déjà une multitude de d’organismes d’ici qui ont sauté à pieds joints dans les projets de financement participatif, comme le Rallye Montréal inc. de la Fondation Montréal inc. par exemple.

Pour terminer, si vous n’êtes pas déjà en train de m’écrire un courriel pour développer votre prochaine campagne de financement participatif, je vous invite à poursuivre votre lecture en visitant le site http://crowdfunding.cmf-fmc.ca où vous trouverez une multitude de données et de statistiques sur le sujet, en plus d’une série de bonnes pratiques pour lancer votre propre campagne.

 

Commentaires

The first step in starting a participatory financing project is to find a very good platform. Although at first glance, this step may seem simple, but in 2013 there were more than 580 crowdfunding platforms but the choice was very bad. I was picking the platform for https://writemyessaytoday.net/ quite a long time.

Walmart Credit Card Login: Walmart Credit Card login is issued by the Synchrony Bank to the Synchrony Bank Account holders those who are fascinated in Credit Card.

<a href="http://walmart-creditcardlogin.org/">Walmart Credit Card login USA</a>

Nice post.we provide Yahoo Support services .so if you have any issues regarding Yahoo contact us.<a href="https://customersupportnumbertech.shutterfly.com/">Yahoo</a>

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.